Vincent Thomasset


Instrument

Informations

Amateur
Gannat
Auvergne (03)
France

Statistiques

Visité 3475 fois

Description

Alors que l'aventure avec les Bloody Fangs s'est achevée par l’enregistrement de nos morceaux (une super expérience d'ailleurs), je rebondis sur mes pattes avant et je fonce dans le tas. Retour aux tripes ! Je compose des morceaux dans un mix blues-boogie-sudiste avec une constante : du gros son et du rythme. 140 de pulsations, rien pour les cardiaques, tout pour les sourds ! C'est comme ça que j'arrive encore à vivre, alors je m'entête. J'ai trois potos, véritables malandrins de la musique, prêts à toutes les extrémités (ils parlent d'une tounée au Japon !) pour assouvir mes dérapages blues. On recherche encore un bassiste sachant basser. Un claviériste serait aussi apprécié, sauf si le mauvais goût reste sa constante. On a un lieu de répet, au milieu de nulle part, pour rester copain avec tout le monde. Si la musique vous en dit, on se contacte et on se fait une tablature.

Musiques

précédent lire suivant Muet volume
répéter
0:00
chargement chargement
0:00
Lectures aujourd'hui : 0Nombre total de lectures : 3922 Lecteur exportable

Diaporama

Titre

Contenu

Prochains concerts

Le 16 février 2013, au Dôme à Vichy, avec les Bloody Fangs, en première partie d'Enokhian.

Passions

Bah la zique pour homme et le football ave' le shor' bien sûr. Faut lire plus bas...
Mais aussi le ski et le snow : que des good vibes, le nectar du kiff même !!
Le badminton avec des gens triés sur le volet. (On peut trier ailleurs, bien sûr, mais sur le volet, c'est là que c'est le mieux )
La lecture tous azimuts, les formations, parce que moins t'es con, mieux cela vaut.
L'Histoire, l'Antiquité, la Renaissance et les années 60 principalement.
Les bonnes gens qui ont des passions saines et des choses à donner et à échanger. Faut savoir prendre le temps pour les dénicher, mais j'en ai trouvé. Les autres, faut savoir les oublier...

Parcours / Etude

J'ai fait du piano classique pendant 3 ans. Mon prof nous écrasait les doigts sur les touches à mon frère et moi quand on faisait des fausses notes. Le reste du temps, il le passait avec un doigt dans son nez. Alors j'ai fini par trouver l'activité douloureuse et pas très hygiénique. Depuis je ne supporte plus le son de cet instrument de malheur.
Ensuite, j'ai bifurqué vers la guitare classique. Le prof était super cool. Mais, au bout de 3 ans, j'ai fait comprendre à mes parents qu'entre Greensleeves et les solos de Nono ou de Bertignac il y avait un monde que ce prof ne saurait résoudre.
Alors ils m'ont payé une Aria Pro II et un chtit ampli Peavey. Avec ça j'ai pu multiplier les expériences de groupes. Mon frère suivait parfois pour des parties de synthé ou d'orgue. Il y eu notamment "Nord Express", un formation louchant sur le rock sudiste et "Jusqu'à minuit", un groupe de reprises. C'était l'époque des concerts dans des bars, des anniversaires ou des kermesses.
Et je me suis fatigué. Trimballer tout son matos pour jouer souvent devant un public inaverti et benêt, c'est définitivement totalement nase. Alors j'ai tout débranché et je me suis consacré au football ave' le shor'. Joueur... entraineur... président... Une grande histoire très rock, mais sans musique. Parce que le foot c'est quand même super rock comme concept.
Il faut croire que, de loin, Thor, le dieu du rock, observait tout cela sans rien dire... Puisqu'un jour, au bout de 15 ans tout de même, il est venu chez moi et m'a dit, sur un ton qui ne supportait pas la contradiction : "Écoute moi bien, petit con... : que tu arrêtes de jouer ou pas, c'est moi qui le décide ! Et, que je sache, je n'ai jamais rien dit..." Alors j'ai repris ma gratte et je m'y suis remis. Avec bonheur. Et, maintenant que tu sais tout, je ferme ma gueule.

Place de la musique dans ma vie

Pas un jour sans musique ! Je joue ou j'en écoute à longueur de temps !

Influences

Tout le Blues (de Robert Johnson à Stevie Ray Vaughan, alors t'as qu'à voir), presque tout le rock sudiste (Lynyrd Skynyrd et Blackfoot ont définitivement eu ma peau) des trucs texans, plein de trucs français, du reggae roots (le vrai, pas la soupe genre "lover" heinnn ? Pitié !), du nuevo flamenco et... de la fusion (parce que gros, gros son, des solos de ouf et des surprises sans cesse ! Living Colour, Urban Dance Squad, FFF, Fishbone, Everlast et pffff y en a trop, ça m'a couté une fortune) Un peu de hard et de heavy tradi mais doucement parce que le genre confond son fonds de commerce avec le cirque grand guignol maintenant. Ça pique les yeux et y a plus rien de valable à se mettre dans les feuilles. Alors faut que ça cesse.
chargement






A propos du site | Annuaires des musiciens | Annonces musiciens | Publicité / Annoncer | Bugs / Suggestions | Espace Presse | Soirées Mupiz | Radio Mupiz | Conditions d'utilisation | Confidentialité | Foire aux questions |
Mupiz © 2010-2016 |