Organ' ïc Quartet


Membre(s) du groupe

Localité

Avignon
Provence-Alpes-Côte d'Azur (84)
France

Suivre cette page

Statistiques

Visité 330 fois

Styles

Jazz, Latino, Funk
Styles secondaires : Electro

Mobilité

"Organ' ïc Quartet" :
Quartet mêlant des standards de jazz, de jazz funk, et de musique brésilienne (Miles Davis, Bill Evans, Incognito, Jamiroquai, The Brand New Heavies, Marcos Valle, Victor Youmans), à des compositions aux mélodies ciselées. Ça groove, ça swingue, c'est tellurique, c'est organ'ïc !

Chant : Sophie Teissier
Trompette, bugle : Philippe Anicaux, Alain Brunet
Orgue Hammond : Loïc Fauche
Batterie : Olivier Chambonnière

Label

Ces musiciens de jazz, aux parcours riches, sillonnent le monde au gré des engagements et des rencontres : Kenny Barron, Thomas Bramerie, Essiet Essiet, Laurent Garnier, Sergent Garcia, Olivier Hutman, Francis Lockwood, Michel Petrucciani, Louis Winsberg, etc.
Leurs influences n'en sont que plus diverses, allant des standards de jazz à la musique brésilienne, du ragtime à l'electro-jazz, de Scott Joplin à Electro Deluxe, de Jimmy Smith à Lenine.

Album(s)

Philippe Anicaux :
Musicien professionnel : trompette, bugle, trombone, tuba, chœurs, claviers additionnels, percussions. Tout en gardant une place pour l’écriture et la création, l’enseignement et la direction d’artiste, la technique et la régie, l’entreprise et la logistique.
A eu l’opportunité de partir en tournées avec quelques artistes de renom tels que :
Laurent Garnier, Sergent Garcia, Fatal Mambo, Raoul Petite, Guy Longnon. Il a travaillé également en tant que musicien, arrangeur et / ou réalisateur sur un grand nombre d’albums pour ces artistes et d’autres tels que : Chico & Gypsies, Davy Sicard, Sinsemilla, Yannick Noah ...
Depuis maintenant huit ans, il enseigne la trompette et l’improvisation au sein de l’IMFP (Institut Musical de Formation Professionnelle) à Salon de Provence.
Il participe depuis trois années à une aventure télévisuelle africaine à grande audience, une sorte de «Nouvelle Star» africaine (12 pays francophones) au titre d’arrangeur et musicien multi-instrumentiste.

Alain Brunet :
Trompette, bugle et scat.
Alain Brunet est un trompettiste rare, on le sait, toujours en recherche de couleurs, ne refusant jamais le saut d'obstacles. Mais au-delà de la prise de risque, au-delà de la nécessité de nouvelles rencontres – on se souvient de celles qui l'ont associé à Prince L. Lawsha, à Charito, au Didgeridoo Project ou aux répertoires de Gainsbourg, Trenet et de la chanson française, – Alain trouve en AKPE MOTION un vent sur lequel il peut se laisser porter, sur lequel il peut surfer comme sur une vague sans cesse renouvelée. Certains le penseront opportunisme. Ils se trompent lourdement ! D'autres auront sans doute eu plus d'intuition et vu plus juste en comprenant le propos d'un musicien toujours prêt à l'aventure, à la recherche constante de nouvelles voies à défricher, de nouveaux chemins à parcourir, de nouveaux espaces où s'ébattre. Loin de toute velléité de modernisme à tout prix, notre trompettiste trouve un terrain sur lequel il peut pleinement et voluptueusement s'épanouir, signe de maturité pensons-nous, voire de sérénité. Bien sûr, sa culture (et la technique qui va avec, ne l'oublions pas) le mène à révéler le Miles qui sommeille en lui, à la recherche de sonorités neuves, de nappes, d'ambiances – oserions-nous écrire d'encens – mais surtout de mélodies, de rythmes, de scansions, enfin libre de toute contrainte.

Olivier Chambonnière :
Batterie, percussions.
Olivier Chambonniere débute la batterie à l’âge de 15 ans et découvre le jazz avec la famille Petrucciani au sein de laquelle il joue régulièrement, avec Philippe et Louis. Michel lui enseignera les premiers rudiments notamment aux balais.
Il participe ensuite à de nombreuses formations régionales notament “Jazz Friends“ avec Alain Richou dans lequel il remportera deux années de suite, le concours du festival jazz à Crest, ce qui lui permet de jouer en première partie d’artistes de grande renommée tels que Daniel Humair, Christian Vander, Antoine Hervé, Luther Allison, André Jaume, Sixun, etc.
Olivier a travaillé avec une formation brésilienne composée de Luc Plouton (piano), Gilles Trial (guitare), Didier Del-Aguila (basse). Ce groupe animera le tour de France à la voile et se produira avec Marcia Maria.

Il joue dans la formation de Gaston Jazz & Co. (ex-compagnon de la chanson) en compagnie de Marcel Zanini. En trio avec Adrian Burns, guitariste chanteur de Washington D.C., et Francis Perrin (basse) : tournées en France et à l’étranger. Il participe au quartet de Martine Kamoun (jazz vocal), avec Philippe Pes (piano) Roger Nikitoff (saxes), Didier Der-Aguila (basse), et se lance dans l’aventure « Tam-Ra » - Tambour Du Soleil, réalisée et dirigée par Jacques Bonnardel avec douze percussionnistes. Il joue régulièrement avec les professeurs de l’I.M.F.P., accompagne pendant trois ans Mike Green (guitariste/chanteur de Brooklyn). 
Il rencontre un autre new-yorkais violoniste de son état : Ian Mc Camy et les Celtic Reelers avec qui il enregistre deux albums et fait plusieurs tournées à travers l’Europe notamment le festival de jazz à Vienne pour la nuit celtique et Mirande pour ne citer que les plus connus.

Actuellement revient d’une tournée en Russie avec Alain Musichini (accordéon jazz), Fabien Gilles (basse) et Giovani Angotta (guitare).
Préparation d'un nouvel enregistrement avec "Aquarela Do Brasil", composé de Sophie Teissier (vocal), Loïc Fauche (piano), Pierre Fayolle (contrebasse) et Gillaume Guino (percus). Invité Alain Brunet (tp) revisitant les plus grands standards de jazz et de la musique brésilienne.

Loïc Fauche :
Orgue Hammond
Commence la pratique instrumentale, à 7 ans, par l'étude du violon au Conservatoire d'Annecy. Découvre le piano à 10 ans et entreprend des études de piano classique dans les Conservatoires de Valence puis Avignon. Après l'obtention de Diplômes de Fin d’Études en Piano et Musique de Chambre, se découvre petit à petit une réelle passion pour le jazz. Loïc décide alors de se perfectionner en étudiant deux années à l'IMFP de Salon-de-Provence aux côtés de Mario Stantchev et Pierre Cammas, puis de nouveau au Conservatoire d'Avignon en classe jazz avec Julien Tamisier, obtenant le D.E.M. (médaille d'or) en 2008.
Se lance dans le professionnalisme en 2004.
Expérience scénique :
Clubs : Ronnie Scott's (Londres), Arsenal (Metz), Ajmi (Avignon), Opéra (Avignon), Imfp (Salon de Provence), Baiser Salé (Paris), Cave Romagnan (Nice), Cave du 38 Riv' (Paris), Jazz Comédie Club (Nice), Jazz Connexion (Saint-Rémy de Provence), Jazz Convergences (La Ciotat), Jazztrium (Arles), So What (La Gaude), Balthazar (Marseille), Café Provisoire (Manosque), Caravelle (Marseille), Crazy Jerry (le Pontet), FNAC (Avignon), Grenier à Sons (Cavaillon), Hot Club (Lauris), Intermédiaire (Marseille), Jazz Club Châteaurenard, Jazz Club Noves, Jazz Club de Haute-Provence (Niozelles), La Gare (Coustellet), Latte (Marseille), Rouge (Marseille), Paradox (Marseille), Passagers du Zinc (Avignon), Théâtres de L'Alizé, du Bourg-Neuf, Célimène, du Chien Qui Fume et «Jazz Aux Vents» au Théâtre Des Vents (Avignon), Rouge-Gorge (Avignon), Universités d'Avignon et Nîmes.
Festivals : «Les rues en musique» à Arles, «Drôle d'hip-hop» à Avignon, Altitude Jazz Festival à Briançon, Cagnes Sur Mer, Cruis en Jazz, Cucuron, Entraigues Sur La Sorgue, La Seyne Sur Mer, Le Locle (Suisse), Le Mans, «Musique dans les vignes» à Mondragon, Porquerolles, «Parfum de jazz» à Saint-Paul Trois Châteaux, Jazz à Saint-Rémy (De Provence), Saumane De Vaucluse, Wolfi Jazz Festival (Strasbourg).
Autres manifestations : Hongrie : Alliances Françaises de Budapest, Debrecen, Miskolc, Nyiregyhaza, Baktalorenthaza, Halles de l'Île (Genève), Cathédrale de Sens, Hôtel Aquabella (Aix-en-Provence), Hôtel d'Europe (Avignon), Hôtel Noga-Hilton (Cannes), Salon de la Plaisance (Cannes), Forum du livre (Cassis), Hôtel Île des Embiez, Centre Culturel (Meisenthal), Château du Roy René (Tarascon), Palais des congrès Neptune (Toulon), Palais des Congrès Manufrance (Saint-Étienne), Château médiéval (Villeneuve-Lez-Avignon), diverses municipalités, galeries d'art, dancings, comités d'entreprises, banques, etc.
Travaille ou a déjà travaillé avec Pascal Aignan, Philippe Anicaux, Julien Baudry, Cédric Bec, Lilian Bencini, Pierre-Auguste Bona, Dean Bowman, Christian Brazier, Gilbert Briaval, Alain Brunet, Cédric Caillaud, Thierry Camacho, Francesco Castellani, Olivier Chambonnière, Rémi Charmasson, François Cordas, Adrien Coulomb, Pierre Coutaudier, Philippe D'Ercole, Dizzylez, Laure Donnat, Jacques Doudelle, Jean-Paul Elysée, Vérène Fay, Nicolas Folmer, Pablo Gil, Gérard Guérin, Bernard Jean, Christophe Leloil, Caio Mamberti, Michel Martel, Thierry Maucci, Olivier Migniot, Gérard Murphy, Roger Nikitoff, Benjamin Rando, Philippe Renaud, Gilles Renne, Olivier Renne, Nicole Rieu, Manhu Roche, Hubert Rousselet, Philippe Rousselet, Mariannick Saint-Céran, Bernard Santacruz, Daniel Solia, Sofie Sörman, Sophie Teissier, etc.
De la technique, beaucoup de musicalité, un jeu «perlé». Influencé par plusieurs pianistes dont Michel Petrucciani, Kenny Barron, Emmanuel Bex, Pierre De Bethmann, Laurent De Wilde, Robert Glasper, Herbie Hancock, Eddy Louiss, Manuel Rocheman, Jacky Terrasson, etc.

Sophie Teissier :
Chant
Débute l'apprentissage du chant dès l'âge de 11 ans, après avoir commencé le piano à 5 ans qu'elle pratiquera jusqu'à l'adolescence, et s'être initiée à la flûte traversière durant une année.
Sophie suit alors parallèlement une formation danse-études au Conservatoire de Danse d'Avignon.
« Tombée dans la marmite » de la musique dès le plus jeune âge, elle fera ses premières apparitions sur scène à l'âge de 7 ans.
Elle suit ensuite des cours de chant variété au sein de l'association APROMU basée dans le Luberon, avec qui elle montera différents spectacles au cours des années, notamment à l'Opéra d'Avignon pour le gala de la FOL deux années consécutives, dont une où elle tient le rôle de Marie-Jeanne dans l'opéra-rock Starmania.
Sophie commence à s'intéresser au jazz très tôt, se perfectionne lors de masterclasses avec Thierry Péala, Roger Letson, Andy Emler, ... Elle s'initie au chant lyrique avec la soprano Claudia Fioré.
Sophie se forme au théâtre dans la compagnie de la Tarasque, théâtre de l'Etincelle à Avignon, sous la direction de Claudie Lemonnier. Elle continue la variété en semi-professionnelle dans des orchestres et des groupes d'animations, et se forme au jazz au sein de l'atelier «Jazz Vocal en Vaucluse» sur Avignon, et abandonne petit-à-petit la variété pour ne se consacrer plus qu'au jazz.
Sa rencontre avec Roger Letson la conforte dans l'idée de continuer sur la voie du jazz.
Elle se professionnalise en 2009, et décide alors de créer la formation
Kiproco (sextet de jazz reprenant des standards de la pop).
Sophie complète sa formation au sein de l'IMFP à Salon-de-Provence auprès de Julien Baudry, Michel Zenino, Francesco Castellani, Gérard Maurin,...

Influences

Contacts :

06.19.80.00.93.
loic.fauche@gmail.com
chargement






A propos du site | Annuaires des musiciens | Annonces musiciens | Publicité / Annoncer | Bugs / Suggestions | Espace Presse | Soirées Mupiz | Radio Mupiz | Conditions d'utilisation | Confidentialité | Foire aux questions |
Mupiz © 2010-2016 |